Becoming a yoga teacher part 1 / Devenir prof de yoga partie 1

Devenir prof de yoga : se former, pourquoi ? Comment ? Où ?

Le yoga fait partie de ma vie depuis plusieurs années à présent et de ponctuelle ma pratique est devenue journalière, j’ai commencé à lire de plus en plus sur le yoga, à vouloir approfondir les postures, pour l’aspect physique des choses d’abord puis pour le bien être que les asanas me procuraient. Seule ou en cours je suis devenue de plus en plus intéressée par tous les aspects du yoga, respiration, philosophie, méditation, mode de vie. Et cette pratique m’a transformée. Plus elle faisait partie de ma vie plus je me suis rendue compte des bénéfices à de nombreux niveaux et à commencer à en parler autour de moi.


Becoming a yoga teacher: why a training? Where to?

Yoga has been a part of my life for a few years now and from irregular my practice became daily. I started reading more and more about yoga, wanting to learn more about asanas, physical aspects of yoga at first and more little by little. Alone or during classes I became more interested into other sides of yoga such as meditation, breathing, philosophy, lifestyle. And this practice changed me. The more it was part of my life, the more I realized how much good it was bringing into everyday and I started sharing it around me.


Epaules nouées ? Essaie ce mouvement. Gros stress ? Cette technique de respiration que tu peux faire discrètement pourrait t’aider. Aucune énergie ? Viens pratiquer avec moi.

“Tight shoulders? Try this move. Stressed? This breathing technique should help. No energy? Come practice with me.”

IMG_6229.JPG

Pourquoi faire une formation ?

En France il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme ou une quelconque certification pour enseigner le yoga. Ainsi j’aurais pu commencer à donner des cours dès que l’idée m’est venue. Mais entre un syndrome de l’imposteur assez envahissant et mon envie d’en savoir plus et d’explorer cette discipline il m’a paru indispensable de me former.

Une formation me permettait non seulement d’en apprendre plus sur le yoga, la philosophie, l’anatomie, mais souhaitant me spécialiser en vinyasa flow la formation me paraissait indispensable pour apprendre à séquences un cours et à créer un véritable flow bénéfique pour les élèves, équilibré et bien adapté.

D’autre part formation signifie aussi pratique et avoir l’occasion de pratiquer aussi intensément ne m’était jamais arrivé, c’était donc une belle opportunité.

Enfin, au delà du diplôme et de tous les apprentissages, cette formation c’est une expérience unique, il est rare à notre époque de disposer de tant de temps à consacrer à son développement personnel et il m’est apparu que le moment était parfait.


Why a training?

In France no training nor diploma is required to teach yoga. I could have started giving classes as soon as the idea crossed my mind. But between a rather huge impostor syndrome and my will to know more about yoga I thought it would be very important to get trained.

A training would not only make me learn more about yoga, philosophy and anatomy but also help me to build a class. As I wanted to teach Vinyasa Flow it was a very important step for me to create balanced and beneficial classes adapted to my students.

Yoga teacher training also means a lot of practice, and the opportunity to practice this much never happened to me, so it was just what I needed.

And last, more than the diploma and what I could learn, this training would be a unique experience. It is really rare nowadays to take time for personal development and it seems to me that this moment was perfect.


Quelle formation choisir ?

Une fois la décision prise de me former il a fallu me renseigner sur les options possibles. Dès le début je savais que je souhaitais me concentrer sur le vinyasa flow qui est le type de yoga qui me ressemble le plus et peut combiner un peu tous les autres. Je souhaitais cependant pouvoir pratiquer d’autres types de yoga pensant ma formation afin d’approfondir ma pratique personnelle. Je savais également que je tenais à une formation certifiée par Yoga Alliance, même si aucune certification n’est nécessaire pour enseigner en France, celle-ci me rassurait quant au sérieux de l’organisme que je choisirai et de son parcours de formation mais pourrait aussi me servir si je souhaite enseigner à l’étranger.

Une fois le type de yoga choisi je me suis penchée sur le type de formation. 200 heures ? 300 heures ? 500 heures ? J’ai personnellement opté pour 200 heures de formation ce qui me paraissait correct pour une première marche vers mon objectif d’être professeur de yoga. Selon moi un professeur se forme tout au long de sa vie, ainsi ces 200 heures ne sont pas une finalité mais une introduction, le début du chemin.

Quelque soit le nombre d’heure pour lequel vous optez certains centre vous proposeront de tout compacter sur un mois, un mois et demi ou deux mois de formation, tandis que d’autres vous proposeront une formation tous les weekends ou un weekend par mois sur six mois ou un an. Certaines formations sont même beaucoup plus longues. J’ai choisi une formation de 200 heures sur un mois car j’ai eu la chance de pouvoir m’accorder ce temps et comme je le disais plus tôt c’était une opportunité sans doute unique de me concentrer uniquement sur le yoga. Et une expérience particulière puisque j’ai choisi une formule avec hébergement et tous les repas - vegan et ayurvédiques- plutôt intensive pour m’immerger complètement dans le yoga, ce qui pour moi reste l’un des plus beaux aspects de ma formation.

Il me fallait donc une formation de 200 heures sur un mois en vinyasa flow. J’ai ensuite ajouté mes contraintes temporelles : ma formation devrait avoir lieu en Mars et je me suis lancée dans les recherches.

Très vite je suis tombée sur le site BookYogaRetreats et j’ai paniqué. Le nombre de formation disponible, même avec mes critères, était effrayant. Il m’a donc fallu ajouter des contraintes pour réduire le nombre de possibilités.


Which yoga teacher training choosing?

Once the decision to get a Yoga teacher training I had to learn about the different options. From the beginning I knew I wanted to focus on Vinyasa Flow, which is my favorite yoga and can combine various other types of yoga. I also wanted to be able to practice (not teach) other styles during the training in order to deepen my own practice. I also knew that I wanted a Yoga Alliance certified training , even if no certification is necessary to teach in France it made me more comfortable regarding the school I would chose to train with and it could also be helpful if I wanted to teach abroad.

Once the yoga style chosen I started thinking about the kind of training I wanted. 200 hours? 300 hours? 500 hours? I went for 200 hours training which sounded enough to take my first steps as a teacher as I strongly believe a teacher should train her whole life. Therefore these 200 hours are not the goal but just the beginning of the path!

Whatever the number of hours you go for some school will offer a one / two months full time training whereas other will offer weekend trainings during a whole year. I chose a training full time over one month as I was lucky enough to get the time to do it and as I was saying earlier it was for me the unique opportunity to focus only on yoga. And it was unique as I chose a full board training with vegan/ayurvedic meals to be 100% yogic for a month and which stays one of the best side of my training!

In short I wanted a 200 hours vinyasa yoga teacher training over one month. I added my time frame: March, and started my research.

I quickly found the website BookYogaRetreats and started panicking, the amount of available trainings, even with my criterias was overwhelming. I had to add some variables to limit the possibilities in order to make a choice.


IMG_6234.JPG

Où faire sa formation ?

Je savais que je souhaitais me former en Asie et après notre séjour de l’an dernier à Bali j’étais fortement tentée d’y retourner. La Thaïlande me tendait les bras avec de nombreux centres disponibles, un pays plutôt facile pour voyager… Mais l’Inde était bien installée dans un coin de ma tête. C’est là qu’est né le yoga et c’est aussi une destination qui me faisait rêver depuis très jeune et c’était l’opportunité de découvrir ce pays-continent.

Ma prise de conscience quant à l’impact de l’avion sur la planète me faisait bien sur sentir coupable de partir à l’autre bout du monde pour me former alors qu’il existe en France et en Europe de bonnes écoles qui n’impliquerait pas de traverser la moitié du globe - mais les prix y étaient le triple de l’Inde - même sans billet d’avion - et j’ai eu comme le sentiment que c’était mon opportunité de découvrir ce pays fascinant bien que me terrifiant complètement.

J’ai énormément lu sur l’Inde et beaucoup discuté avec des amis y ayant voyagé. J’ai visionné une grande quantité de vidéo. L’Inde m’attirait autant qu’elle me faisait peur. Je ne suis pas une grande amoureuse des foules, du bruit et de la pollution. Quelqu’un m’a dit que si tu as peur c’est qu’il faut tenter. Alors j’ai ajouté Inde à la liste de mes contraintes.

L’Inde étant un pays immense j’ai réduit à plusieurs régions, initialement Rishikesh, haut lieu du yoga, Pondicherry pour le comptoir français, Goa, pour les plages - oui, on ne se refait pas - et le Kerala pour la beauté des paysages. J’ai rapidement écarté Rishikesh malgré les nombreuses recommendations et l’attrait des montagnes, car les options m’ont paru trop nombreuses et j’ai eu peur de me retrouver dans une ville très peuplée et loin du calme auquel j’aspirait.


Where to do your yoga teacher training?

I wanted to do my YTTC (Yoga Teacher Training Course) in Asia and after our holidays in Bali last year I was really attracted by the island of Gods again. Thailand was also quite high on the list with a lot of training options and being quite an “easy” travel destination… And India was in a corner of my mind. Yoga was born there and this country was a dream of mine since I was a kid, it would be the opportunity to discover this giant country.

My consciousness was of course giving me a hard time: taking the plane to go half way across the planet when there are lots of trainings in France and Europe - even though prices were double or triple - didn’t really make sense, but I felt like it was my opportunity to discover the fascinating and yet terrifying India.

I read a lot and talk a lot about India with people who travelled there. I watched many videos and India was appealing to me as much as it was frightening me. I’m not much one for crowds, noise and pollution, but someone once told me if your afraid go for it. So I added India to the variables.

India being a huge country I chose a few regions : Rishikesh, big Yoga place, Pondicherry because it has a french history, Goa for the beaches - you won’t change me- and Kerala for its amazing beauty. I quickly forgot Rishikesh even though it was warmly recommended to me beaux it sounded like a very crowded place, far from the quiet place I was looking for.


Comment choisir son école

Avec tous ces critères en tête et toujours grace à BookYogaRetreats, j’ai accédé à une liste de formations, nombreuses, et détaillées. J’ai passé plusieurs heures à lire les descriptions des formations et à les comparer. Plusieurs éléments était important à mes yeux :

  • Le yoga étant une discipline il me paraissait important que l’école soit claire quant aux règles à suivre, je souhaitais être entourée d’élèves aussi impliqués que moi et non pas souhaitant faire la fête

  • Je souhaitais que mes professeurs soient indiens, j’étais prête à faire le chemin jusqu’en Inde et je tenais à ce que les personnes qui m’enseigneraient puissent partager leur culture avec moi

  • Je voulais être hébergée sur place, dans un environnement calme et plutôt en retrait mais qu’il ne me soit pas interdit d’en sortir

  • J’étais d’accord pour partager ma chambre mais avec une seule autre personne, pas de dortoir donc

  • Le contenu de la formation lui même devait être détaillé avec une part égale sur la pratique des asanas, la méditation, la philosophie et un bon accompagnement pour faire de moi une enseignant

J’ai donc choisi une short list d’écoles répondant à ces critères. J’ai dû me retrouver avec une dizaine d’options et là plus aucune idée de comment les départager. C’est l’intuition qui a pris le pas sur le logique, j’ai lu les commentaires sur les écoles que j’avais choisi, regardé leur instagram et leurs vidéos. J’ai fini par n’en garder que deux pour leur écrire. Une fois leur réponse reçue j’ai encore hésité plusieurs jours, j’ai demandé à ma famille, à mon copain. Mais au final seule moi pouvait prendre la décision alors j’ai suivi mon instinct et j’ai choisi Himalayan Yoga Bliss. Une école basée à Darjeeling mais qui, pendant les mois les plus froids, propose des formations dans le sud de Goa dans le petit village d’Agonda.


How to chose your yoga teacher training ?

Keeping all these criterias in mind and always thanks to BookYogaRetreats, I got a list of courses, a lot of them. I spent a few hours reading through them and comparing them focusing on what was really important to me:

  • The course curriculum had to be detailed and time would be shared between asanas, meditation, philosophy and good teaching techniques classes to help me becoming a teacher.

  • Yoga is a discipline and I wanted the school to be transparent with the rules we would have to follow. I wanted to be with other students who would also be here to learn and not party

  • I wanted my teachers to be locals, I was ready to cross the globe so I wanted my teachers to be able to share their culture with me.

  • I wanted a full board quiet and calm retreat with the opportunity to go out if I wanted to

  • I was ok to share my bedroom but with one other person only

Based on these criterias I shortlisted around ten schools and now I had to trust my intuition to find the good one. I read all the reviews, look at their Instagram and videos and ended up keeping two which I wrote to. They both answered pretty quickly and I hesitated a few days, asked my family and boyfriend their opinions. In the end I was the only one who could make a decision so I followed my instinct and chose Himalayan Yoga Bliss, a school based in Darjeeling but giving the course in the village of Agonda, south of Goa during the cold months.


IMG_6230.JPG

Pourquoi Himalayan Yoga Bliss ?

Pour toutes les raisons citées ci-dessus : le parcours de formation me paraissait bien construit et cohérent, la formation correspondait aux dates que je souhaitais et le nombre maximum d’élèves me semblait raisonnable, les formateurs étaient indiens. D’autre part cela faisait plusieurs années que l’école existait et le lieu me paraissait merveilleux, un peu en retrait, dans la jungle, juste à côté d’un café vegan. Bref toutes les conditions me paraissaient réunies pour une belle expérience alors j’ai cliqué sur réserver ! ( Bon et bien sur j’ai paniqué juste après mais ça c’est une autre histoire ! )


Why Himalayan Yoga Bliss?

For all the above reasons: the curriculum sounded good and coherent, the course fitted my availability, the maximum number of students seemed correct, teachers were indian. Moreover the school had been running for a few years, the place looked stunning in the jungle next to a vegan Café. In short all condition seemed gathered for a beautiful adventure so I booked it! (And then I freaked out but that is another story!)


PS : j’ai volontairement écarté le prix de la formation ici j’en parlerai dans la seconde partie de mon article qui arrive bientôt :)


PS : I voluntarily ignored the price of the training here, I will discuss it in the second part of my article which will soon be online :)