Rajasthan, 2 semaines au pays des rois part 2 / Rajasthan, 2 weeks in the king's country Part 2


 
 
A+3+PORTES+_+bordures.jpg

Partie 2 : Alors envoutés ?

Difficile de décrire un voyage en Inde. Spontanément l’adjectif qui me vient est : intense. C’était intense, très. Tout est trop : trop chaud, trop de gens, trop pollué, trop de beauté, trop de pauvreté, trop de couleurs, trop de bruits, trop de nourriture, trop d’odeurs, d’animaux, de langues, de demandes, de questions, de voitures, de tuktuks, de possibilités. Pour quelqu’un de sensible au bruit et aux odeurs comme moi, pas l’idéal. Mais l’Inde pour nous ça aussi été des moments suspendus incroyables dans et face au Taj Mahal, au bord d’une piscine ou au coin d’une table de cuisine, dans l’atelier d’un tailleur ou à la fin d’un dîner dans une échoppe.

Alors l’Inde, envoutés ? Oui, et non. C’est un pays de contrastes après tout et on m’avait dit tu aimes ou tu détestes. Mais en fait ce n’est pas tu aimes ou tu détestes. Tu aimes certains aspects, certaines conversations, certains moments, et tu détestes certaines situations, certaines manières d’être, certains défis. A mes yeux l’Inde, le Rajasthan en tout cas, n’est pas pour tout le monde. Il faut s’y préparer, peut être avoir déjà un peu voyagé, être prêt à voir une grande pauvreté et à devoir l’ignorer, à savoir mettre les gens à distances et si vous voyagez hors d’un circuit accompagné être prêt à négocier. J’ai trouvé ce voyage épuisant et difficile, j’étais accompagnée et j’ai l’habitude de voyager, mais nous avons chacun une sensibilité différente. L’Inde peut saturer tout vos sens très vite. Alors pouvons aider à vous y préparer et en profiter, j’ai préparé une petite liste de conseils et recommendations pour préparer et durant votre voyage au Rajasthan.


Part 2: bewitched?

It’s hard to describe a trip in India. Without thinking about it I would say it is intense. Everything is too much. Too hot, to many people, too much pollution, beauty, poverty, smells, animals, languages, questions, cars, tuktuks and possibilities. For someone as sensitive to noise and smell as I am it is not ideal. But India was also suspended moments, magical few minutes facing the Taj Mahal, swimming in a pool, around a little kitchen table, or in a small restaurant.

So are we bewitched by India? Yes and no. India is a country of contrasts and we were told that we’ll either love or hate it. But in fact it’s not all hate or love. You’ll love some aspects, some conversations, some moments and you’ll hate some situations, some behaviors, some challenges. To me, India or at least Rajasthan, isn’t for everybody, you need to be ready for it. Maybe to be an experienced traveller, ready to see poverty and ignore it, ready to push people away and if not everything is pre-planned ready to bargain for everything. I found this trip exhausting and I wasn’t alone, I am used to travel, but we are all different in terms of what we can deal with. India can be overwhelming for all your senses quite quickly. So, in order to help you getting ready for it I prepared a little list of advices and recommendations to get ready for your Rajasthan adventure.


Avant le voyage

N’allez pas au Rajasthan en Avril, les températures vont de 35 à 40 degrés en quasi permanence et entre la foule et la pollution cela devient très vite fatiguant et même désagréable de visiter le pays. Nous avons du accepter l’impossibilité de faire quoique ce soit entre 11h du matin et 16h30-17 heures le soir, pour en profiter allez-y pendant les mois plus frais, je pense que cela peut faire une énorme différence sur votre voyage.

Prévoyez tout à l’avance, à moins que vous ne soyez vraiment un baroudeur. J’ai trouvé le pays fatiguant et combiné au fait de tout devoir prévoir au fur et à mesure cela m’a coûté un peu de plaisir - alors que cela ne m’a jamais posé problème pour d’autres destinations plus « faciles ».

Préparez-vous. Je sais, je l’ai déjà dit mais vraiment cela peut faire la différence, lisez sur le pays, son histoire, regardez des films et des vidéos. Sans tomber le pathos cela vous évitera de vous prendre une marée d’informations à la sortie de l’aéroport, je vous assure que vous en aurez déjà suffisamment plein les sens en sachant ce qui vous attends !


Before the trip

Don’t plan a trip to Rajasthan in April. Temperatures are rising up to 40° almost all the time, add crowds and pollution and quite quickly it won’t be pleasant at all to visit! We had to deal with the fact that it was impossible to do anything between 11 am and 5 pm. So in order to make the most of your trip enjoy the colder month, it could make a huge difference for your trip.

Plan everything in advance unless you really love backpacking. I found the country exhausting and combined with having to think and book everything at the same time I lost a bit of the pleasure of travelling - and it had never been a problem for me before in “easier” destinations.

Be ready. I know, I’ve already said it, but it can really make a huge difference so read about the country and its history, watch films and videos. Without getting worried, it will help you deal with the amount of information your senses will get once out of the airport!


Dans vos bagages

Des vêtements légers si vous y allez en saison chaude - attention, en saison froide à Delhi et au nord il peut vraiment faire frisquet voire froid ! - et couvrants, notamment pour les femmes car le regard des hommes indiens n’est pas un mythe. Certaines villes sont moins conservatrices que d’autres mais j’ai été très heureusement de mes pantalons et robes longues en coton. Pour couvrir épaules et bras un châle léger est parfait et vous pouvez vous en couvrir la tête si le soleil tape, pour certaines visites et en cas de regards insistants. Pour tous casquette - lunettes de soleil et crème solaire bien sûr, en été ça tape fort et même en évitant le soleil - il faisait vraiment trop chaud pour s’exposer, il est possible de brûler !

Une trousse à pharmacie de base : sauveuse de vie ! C’est l’une des premières choses que l’on m’a dite lorsque j’ai décidé de partir pour l’Inde, un pays bien connu pour rendre le touriste malade. Je vous confirme que le Delhi Belly n’est pas un mythe ! Ainsi pensez aux anti-diarrhéique, anti-émétique, sachets de réhydratation et dolipranes. Si vous n’en avez pas ou plus les pharmacies sont nombreuses, n’attendez pas pour y aller. Un anti-moustique peut être ajouté à tout cela mais nous n’avons pas été trop embêtés, en tout cas moins qu’à Goa pour moi ! Enfin n’hésitez pas à faire une petite cure de probiotiques le mois suivant votre voyage pour mettre toutes les chances du côté de votre estomac !

Le cas de la gourde filtrante. En tant qu’écolo convaincue je souhaitais éviter au maximum l’utilisation de plastique, je fais très attention à la maison mais je me laisse fréquemment déborder en voyage, j’avais donc anticipé en achetant des gourdes filtrantes. Malchance ou non j’en ai été plutôt déçue, le filtre de la mienne était très bruyant - a chaque fois que je buvais tous les regards étaient sur moi - et j’ai été malade à plusieurs reprises. Je ne suis pas sûre que ce soit à cause de l’eau mais j’ai un vrai doute sur l’efficacité de cette gourde sur l’eau en Inde qui est vraiment dans un piteux état.


In your bags

Light clothes if you’re heading there during hot season - cold season can get pretty chilly in Delhi ! - and covering clothes especially for women because the Indian male stare isn’t a myth. Some cities are less conservatives than others but I was very happy with my long cotton dresses and trousers. Also, cover your shoulders, a light shawl is perfect as you can use it to hide form the sun and stares once again, plus it can be used to visit some places. For everybody hats, sunglasses and suncream are a must, sun is hot and even when avoiding it it’s easy to get burnt!

A little first aid kit can save you! One of the first thing I was told when I decided to go to India was to be ready to be sick. I confirm you that the Delhi Belly is real so think about diarrhea, sickness tablets, pain killers and rehydration tablets are also a must. If you’re running out of it there are plenty of pharmacies that can supply you with it. Mosquito spray can come in handy though we didn’t really need it. And last but not least taking probiotic the month before your trip could really help your stomach once in India!

The filtrating water bottle: yes or no? As a planet activist I really wanted to avoid plastic. I’m trying very hard at home but sometimes whilst travelling I’m not so good. So I anticipated this trip and bought filtration water bottle. Bad luck or not I got pretty disappointed in those, first of all muine was very noise each time I was drinking and then I got sick a few times. I can’t tell if it is the water but I really doubt the efficiency of this water bottle for the very bad Indian water.

 
A 3 PORTRAIT PUIT A DEGRE.png

En arrivant

Premier réflexe : la carte sim ! AKA le sauveur du touriste en Inde. C’est fou le nombre de fois où l’on nous a mentit les yeux dans les yeux pour gagner un peu d’argent, grace à la carte sim nous avions internet partout et pouvions vérifier toutes les infos, au grand dam d’un chauffeur de Tuktuk qui nous a avoué que Google n’était pas bon pour le business!

Téléchargez quelques applications qui nous ont été indispensables :

Pour vous déplacer dans les grandes villes et dès que possible, utilisez Uber : vraiment très efficace, très peu cher et beaucoup plus simple que de négocier en permanence avec les tuktuks qui en plus essaient de vous emmener dans des magasins où ils touchent une commission.

Google map est une perle en toute circonstance, pour retrouver son chemin (vraiment l’hindi n’est pas simple à déchiffrer !), mais aussi trouver des restaurants à proximité ou simplement vérifier que le temps de marche annoncé par le tuktuk est le vrai et pas un mensonge pour vous embarquer dans une course !

TripAdvisor nous a également bien aidé pour réserver des activités, c’est une mine de conseils sur que faire - on peut parfois être débordé par la quantité d’options offertes, mais aussi ou manger, les avis sont précieux pour choisir votre restaurant !

Enfin Airbnb, en complément des hôtels et notamment pour un plus petit budget Airbnb est un chouette moyen de voyager et de rencontrer les indiens hors de la folie des rues. Nous avons eu de longues et passionnantes conversations avec nos hôtes !


On arrival

First thing: simcard AKA your savior! It’s crazy how many times we were lied to in order to make some money, thanks to having internet all the time we could check out the infos given to us. A tuktuk driver even - very honestly- told us that Google wasn’t very good for his business.

Download some of the apps that we used:

To get around big towns use Uber: very efficient, cheap and lot more simple than always having to negociate with Tuktuk drivers who will always try to get you shopping somewhere they get a commission from.

Google map is a must have in any circumstances, to find your way (hindi is really hard to read!), to find close by restaurant or also to check how far you are from your destination when a Tuktuk is telling you you are miles aways!

TripAdvisor was also helpful to book activities, it is full of advices on what to visit and it’s handy as there’s numerous options and it can get overwhelming. Tripadvisor is also great to pick your restaurant : reviews are always very helpful!

Airbnb is great to complement hotel for a smaller budget and it’s the opportunity to meet Indian in their homes. We had fascinating conversations with our hosts.


 
 
A3 paysage lake pichola.png
 
A3 paysage Pushkar.png

Pendant le voyage

Demandez à vos hotels / Airbnb de vous envoyer un chauffeur / Tuktuk à la sortie de l’avion ou du train, cela vous épargnera la horde de taxi qui vous saute dessus et essaie de vous faire payer quatre fois le prix. A Delhi certains hotels proposent une navette, n’hésitez pas à les choisir, si ce n’est pas le cas demandez conseil sur le prix de la course depuis l’aéroport et allez à un comptoir (à gauche en sortant de la zone bagages internationale) pour prendre un taxi prépayé. Ne faite pas comme moi en acceptant le premier prix qui vous est donné - surtout s’il est deux fois plus cher que ce que l’on vous avait dit, allez au comptoir suivant, même s’il y a plus de monde. De manière globale quand il y a la queue c’est que c’est une meilleure offre !

Pour les petites distances déplacez-vous en Tuktuk ! Mais négociez, divisez le prix annoncé au moins par 2 et ne vous laissez pas emmener dans des magasins !

Vous aller payer, tout le temps, parfois beaucoup parfois non mais ne comptez pas le nombre de fois ou vous sortirez votre porte-monnaie. Les entrées de la plupart des palais et forts sont payantes et le prix touriste est de 2 à 10 fois plus élevé que le prix indien et souvent après que vous ayez réglé l’entrée on vous demandera de payer une taxe, puis un guide, puis de l’eau… bref c’est comme ça et mieux vaut s’y faire pour éviter tout agacement !

Attention à ce que vous mangez, buvez, grignotez, et même en faisant attention soyez prêts à être malades ! Pour éviter au maximum ça : buvez de l’eau en bouteille, évitez la nourriture de rue à tout prix et choisissez vos restaurants avec soins, si vous ressentez le moindre inconfort évitez les épices et buvez du thé au gingembre ! Enfin de manière générale éviter les crudités et ne lésinez pas sur le riz - c’est tout pour la minute poésie.

Demandez conseils à vos hôtes / hôtels ou même aux voyageurs rencontrés en route, cela peut vous aider à vous décider entre visiter un troisième fort ou découvrir un petit spectacle !

Ignorez les gens, c’est impoli mais je vous assure que vous ne ferez rien de votre voyage si vous répondez à toutes les solicitations. L’Inde est un pays très, très peuplé, et les demandes de selfies se multiplient - quant il y a demande, je me suis prise au jeu des grimaces lorsque l’on me prenait en photo « discrètement ». C’est terrible mais chacun doit se battre tous les jours pour vivre dans ce pays, ainsi les limites peuvent vite être dépassées et certaines personnes profiter de votre gentillesse. Nous avons fait de fantastiques rencontres mais beaucoup de conversation se sont soldées par une demande d’aller visiter une boutique ou autre. La encore, c’est l’Inde, on y changera rien, rien ne sert d’être agacé (qui parie que je l’ai été ?)

Souriez aux gens - vous vous dites que je suis folle ? Oui c’est important, les gens et particulièrement les femmes vous dévisageront souvent, et pour briser la glace rien de mieux qu’un sourire et un hello, ça change tout !

Profitez de vos visites, prenez des guides, passez des après-midi entières à vous reposer, bref écoutez-vous et ne soyez pas pas trop regardant sur les dépenses. L’Inde, hormis pour certaines échoppes, est plutôt chère lorsque l’on recherche un certain confort, mais c’est un confort que nous n’avons pas regretté. Les journées étant denses, poussiéreuses et fatigantes, revenir à un bel et calme hébergement a vraiment fait la différence : alors écoutez vous et votre instinct !

A propos d’argent, il semble difficile d’échanger des roupies hors de l’Inde, les euros n’y sont généralement pas accepté et les dollars assez rarement. Mon conseil est de payer par carte dès que possible - attention c’est loin d’être toujours le cas sorti de Delhi et surtout de grandes enseignes- et de retirer à des distributeurs automatiques des sommes suffisantes pour couvrir plusieurs jours de voyage et éviter les frais parfois délirants. Pour info le meilleurs taux que j’ai eu à un distributeur était à l’aéroport de Delhi !


During your trip

Ask your hotels and Airbnb to send you a driver or a Tukttuk to pick you up from the train or airport, it will save you hundreds of taxis jumping on you and trying to get as much money as possible from you - you can always negociate but it can be exhausting! In Delhi some hotel offer a shuttle so don’t hesitate, and if it’s not the case ask how much should cost the ride and go to the taxi counter of the airport (left once out of the bagage zone ) it’s a prepaid taxi! Don’t do like me and accept the first price given to you, especially if it’s twice as much as what you were told, go to the next counter, if there’s queue it’s a better offer!

For short distances have fun with a Tuktuk! But bargain and divide the first price at least per 2 and refuse to go to any shop or bazaar!

Be ready to pay, all the time, sometimes a lot, sometimes not, don’t count how many times you will get your wallet out. The entry fees for most palace and forts are 2 to 10 times higher for tourists than for Indians and after this fee you’ll probably be asked to pay a tax, a guide, water etc etc… This is how it is and you’d better get used to it as it won’t change.

Be careful with everything you eat, drink, snack and even when being careful be ready to be sick. In order to avoid it as much as possible: drink water bottle, avoid street food at all cost, chose your restaurants carefully and if you feel a bit sick avoid all spices and drink ginger tea. Generally avoid raw food and say yes to rice! End of the belly minute!

Ask your Airbnb or hote and other travelers for advices. It can help you make a decision between the options!

Ignore people, yes it is rude but I can tell you if you don’t you’ll spend your trip taking selfies with strangers. India is a crowded country and this kind of enquiry happens all the time, for the selfies they don’t always ask, so I found it funny to pull faces when the paparazzis were around! It’s a vit sad but limits are very easily crossed and some people will try to take advantage of your kindness. We met some fantastic people but most of the time the people talking to us in the street wanted us to go to a shop or something similar. Don’t be annoyed by it, it’s how it is and once again there’s nothing you can do ( ps: of course I got annoyed!).

Smile to people - no it’s not contradictory! It is very important, people, especially women will stare at you and sometimes there’s nothing better to break the ice than a smile and a “hello”!

Make the most of your visits, get a guide, spend hours to rest, in short listen to yourself and don’t be too tight on the money. On the whole India is quite expensive if you’re looking for a little bit of comfort but we didn’t regret it. Our days were filled, dusty and tiring so getting back to a quite and nice accommodation was a game changer. So : trust your guts!

About money: it seems a bit complicated to get roupies out of India, euros are not accepted in most places and dollars quite rarely. My advice is to pay by card whenever possible - it’s not always the case outside of Delhi and big shops / hotels- and get money from ATM for a few days to avoid the huge fees of money changes. Just for your information, the best ATM price was at the Delhi Airport!


Alors après tout cela, le Rajasthan a-t-on aimé ?

L’Inde est intense, très, en tout cas l’Inde que nous avons vécu, à savoir le Rajasthan. Mais c’est aussi magnifique, la beauté de certains endroits peut vraiment vous laisser sans voix. Sans clichés, l’Inde est tout en contrastes. Le Rajasthan m’aura, nous aura marqué et c’est définitivement un voyage que nous ne regretterons pas. Car il était unique et exceptionnel et il n’existe nul autre lieu pareil à l’Inde. Mais nous n’y retournerons sans doute pas. En tout cas pas au Rajasthan. Vers le nord et les magnifiques Himalayas, peut être, le vibrant sud et les backwaters du Kerala, peut être également. Pour le moment nous profitons de la douceur de l’Europe et du bonheur d’y vivre. Nous savourons la chance de pouvoir déambuler dans de jolies rues, propres et dans lesquelles nous ne nous sentons pas agressés en permanence; nous apprécions le fait de pouvoir manger partout sans crainte et surtout de ne pas devoir négocier sans cesse.

Devriez-vous y aller ?

Si vous en rêvez, oui allez-y, préparez-vous mais allez y le coeur ouvert. Si vous êtes curieux aussi, les yeux écarquillés. Et si vous avez peur ? Allez y aussi ! Organisez tout pour que tout se déroule au mieux mais ne vous arrêtez pas à des histoires, à des peurs souvent ravivées par des personnes qui n’ont jamais mis les pieds dans ce beau pays !


So, did we love Rajasthan?

India is very intense, at the very list the India we discovered, Rajasthan, is intense. But it is also stunning and the beauty of some places can leave you speechless. Without clichés, India is a country full of contrasts. Rajasthan touched us, touched me and it’s a trip we don’t regret. It was a unique adventure and there’s no place like it. But we probably won’t be back. At least we won’t be back in Rajasthan. Maybe we’ll go discover the Himalayas, the Kerala backwaters. For now we are making the most of Europe and its dolce vitta. We are enjoying the clean calm streets where we don’t feel overwhelmed all the time. We are now concious of how lucky we are to live in places where life is easy, where we can eat anywhere without worrying, and where we don’t need to bargain for everything.

Should you go there?

If you are dreaming of it, go for it, be prepared but go there with an open heart. If you are curious, go with eyes ope. And if you’re afraid? Go for it! Organize it so everything go smooth but don’t stop yourself because of stories and fear fed by people who have never been in this beautiful country!


Cloé Auneau